Vichy Métal

Communauté vichyssoise métalleuse
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Paté au pattates.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DocteurNAndMisterW
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 14/05/2009

MessageSujet: Paté au pattates.   Jeu 14 Mai - 4:53

Je vous laisse deviner qui je suis.
ça devrait pas être trop dur, enfin peut être, quoi que, pas sur, enfin ça dépend, c'est relatif, à quoi, je ne sais pas , quoi que, si bien que ce n'est pas un sygne mais plustôt un signe, disons une suite de caractères, sans caractère mais avec des fautes, de gout et peut être de forme, voir des vices de formes. tout ça manque de forme...Mais bref ça prend forme, et oui j'ai là forme....
Et du coup...
La vue lui revenait,
Cette lumière avait était si vive qu'elle lui avait brouillé la vue.
Ça sentait légèrement le cramé.
Voir même plus que légèrement. Suffisamment en tout cas pour chagriner ces narines,
ça sentait le cramé, le caramel cramé ?
Non.... le cochon cramé.
Al, qui commençait légèrement à se chier dessus.
Pouvait entendre une vois très familière.

En l'occurrence la sciène marmonner les mots suivant : «  au putain, au putain, .... » il serrait le courrier qu'il devait rapporter à Mr Jhonson. Un plis urgent qu' Al venait tous juste de recevoir.
Al travaillait depuis deux mois comme concierge et Mr Jhonson était le locataire du dernière étage.

Enfin travaillais, n'est pas le mot correcte.
On vas plutôt dire survivait.

Pour la petite histoire, sa femme l'avais plaqué 6 mois plutôt quand il avait perdu son emploie.
Vendeur de chaussure qu'il était, déjà qu'elle évitait de le dire...
Vous n'imaginez pas le foin que ça a mis dans la maison familiale quand elle appris que son abruti d'époux venait de perdre son job.

Pas de bol Al, surtout que Al n'avait pas trop eu envie de lui apprendre.
Il avait passer la première semaine à picoler en prétextant être partis en formation payé par l'entreprise.

Et la deuxièmement semaine il avait péniblement tenté de trouver une solution.
Sa chère et tendre qui se demandait une fois par jour ce qu'elle fessait avec Al, et qui optionnellement lui avait donnée deux enfants : appris par la voisine que son marie avait perdu son poste.

Arriver au travail encore bourré et vomir dans l'entrée n'avait pas plus à son patron.
Voir même pas du tout. Surtout que le dit patron était dans l'entrée, et que le bas de son pantalon c'était retrouvé couvert d'une flaque.
Des bouts de jambon, des pattes et une désagréable odeur de bière. Le repas de la veille au soir.
Donc sa femme, sur le coup, se demandait pourquoi elle avait épousée cette abruti.
De la même manière que son patron c'était demandé pourquoi il l'avait embauché.

Elle se rappela la raison en voyant le truck qui lui servait de fils arriver à la maison.
C'est sûrement à ce moment la qu'elle avait décidée de faire un brin de ménage dans sa vie.
Du coup al et le truck qui lui servait de fils c'était fait virer.

Al dans son malheur était assez content. Il avais quand même pu garder le chien.
Son fils, lui, trouva une collocation, ou plus vraisemblablement un squat, avec tout le confort nécessaire à tout bon punk, musique et bière et quelque truck louche.

Sa chère et tendre femme avait un court instant pensée à lui laisser aussi le second enfant qu'y n'avais que 8 ans. Mais elle avait un coeur, et considérait que laisser un enfant de cette âge à un minable comme Al était un crime.

Bref Al avait mendié pendant quelque temps avec son chien.

Mais bon passons les détailles.
Finalement on s'en fou un peu.
Et d'ailleurs al, n'y pense plus. Non en fait la, il constate déjà, qu'il est vivant.
Et qu'il à quelque bout de verres planté dans la jambes.
Il manque pour ainsi dire la moitié de la pièce qui aurait du se trouver devant lui. Plus précieusement derrière le reste de porte qu'il avait en face de lui.
Et à ces pieds le reste d'un crâne le regarde.

Enfin en temps que narrateur je dirais plutôt qu'il lui fait un clin d'oeil car voyez vous, il manque la partis droite du crâne.
C'est drôle non ?
Ce monsieur Jhonson qui d'habitude était froid comme la glace, d'un coup était chaud comme la braise, et d'ailleurs, encore fumant ! Et en plus il lui fessait un clin d'oeil.
Heureusement qu'il est mort, sinon il aurait sûrement mal prit le fait que Al lui vomisse dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Jeff Kanji
Metal Hammer
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 32
Localisation : Somewhere far beyond
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Jeu 14 Mai - 13:05

War ? T'as craqué ? En tout cas heureux de ton retour si c'est le cas.
Revenir en haut Aller en bas
http://jeffkanji.skyrock.com/
Debbie MiniLoup Oeufauriz
Grande Pretresse
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 27
Localisation : saint pourcain/vichy
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Jeu 14 Mai - 22:41

Ben quand ça parle de bouffe c'est War hein ^^

_________________
The gospel inside of you, and the gospel inside of me
Revenir en haut Aller en bas
DocteurNAndMisterW
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 14/05/2009

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Jeu 14 Mai - 22:56

Bravo !
Vous avez gagnés !

J'ai en effet craqué sur la présentation.
Mais bon, n'étant pas des plus habile dans cette activité, je me suis permis de m'éloigner un peut du sujet... Ou plutôt de noyer le sujet dans un fleuve insensé mais qui n'en reste pas moins sensé.
Oula je m'égare encore.

Donc oui, c'est bien moi. Toujours le même. Et j'en déduit qu'à partir d'un certain age on ne change plus vraiment.
Mais bon bref, sur ce constat acablant de vérité je me permet de vous dire :

Merci pour votre accueil !
Revenir en haut Aller en bas
Debbie MiniLoup Oeufauriz
Grande Pretresse
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 27
Localisation : saint pourcain/vichy
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Jeu 14 Mai - 23:08

J'suis contente de te revoir ! Une pizzeria quand ? ^^

_________________
The gospel inside of you, and the gospel inside of me
Revenir en haut Aller en bas
....
Créature nocturne


Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Jeu 14 Mai - 23:23

Contente de te revoir

re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Divine Angel
La Reine des Amazones
avatar

Nombre de messages : 821
Age : 48
Localisation : partout et nulle part
Date d'inscription : 13/03/2009

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Ven 15 Mai - 0:24

Bon retour parmi nous, même si on ne se connait pas encore
Revenir en haut Aller en bas
http://coachenplume.blogspot.com/
DocteurNAndMisterW
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 14/05/2009

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Ven 15 Mai - 1:27

Je me répète non sans plaisir : Merci pour votre accueil !
Je suis ici incognito et je vais tenter, de ne point faire de remue-méninge, d'autant que je ne suis pas doué pour le ménage. Quoi que je ne ménage pas mes efforts pour éviter d'avoir à le faire, en commençant par éviter de le défaire. Mais ça n'as rien à voir.

Et pour une pizza, ma fois, ça me dit bien, mine de rien ! Ca plairait bien, au vaut rien de vas nue pied que je suis, ci bien que sans soucis que je pourrais dire oui. D'ailleurs je le dit : Oui ! Mais quand ? Et Ou ? Et une pizza à quoi ? Je veux des anchois sur ma pizza, du jambon et aussi des tomates ! (Je dit ça car certaine personnes aurais tendance à mettre du sommons dans leur pizza voir du chèvre et même des fois des pattes, voir des pattâtes !) Étrange étrange, donc oui pour une pizza !
Revenir en haut Aller en bas
DestroyeR
Mustard Metal From Dijon
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 49
Localisation : Somewhere in France (+ Vichy-Métal)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Ven 15 Mai - 3:14

re-bienvenue chez toi

Heureux que tu sortes un peu de ta tanière et tu as pu constaté que nos SoS ont fait des progrès sonores.

avec ta pizza c'est Perrier ou tu es enfin passé à la bière
Revenir en haut Aller en bas
DocteurNAndMisterW
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 14/05/2009

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Ven 15 Mai - 3:32

Et oui, j'ai pus constater avec grand plaisir leur progrès. Progrès qui sont qui plus est constants. A chaque fois c'est un nouveaux plaisir, de re-découvrir et de découvrir de nouveaux éléments.
Voir l'implication et l'application de tous les membres et un signe de force que j'apprécie. Surtout quand la finalité viens chatouiller mes esgourdes, sans les brutaliser pour autant.
Bref bref, j'ai hâte de voir les évolutions prochaines.
A la fois les évolutions technique est musicale, et aussi la concaténation des fruits de leur travails avec les évènements que le destins, l'avenir et le hasard placerons sur leur chemins.

Et avec la pizza ce serra de l'eau ! Et après une bière si j'ai été sage, sinon ça sera un pierrier.
Revenir en haut Aller en bas
....
Créature nocturne


Nombre de messages : 555
Date d'inscription : 04/11/2007

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Ven 15 Mai - 13:06

Si tes sage? alors se seras un perrier lol!
Revenir en haut Aller en bas
DocteurNAndMisterW
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 14/05/2009

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Ven 15 Mai - 17:04

Oui certes, il m'arrive très souvent de ne pas être sage.
Déjà petit, j'étais un vilain petit garnement.
Et il faut admettre qu'avec l'age j'ai tendance a m'assagir. Mais pas tous le temps....
Il m'arrive encore de faire des grosse conneries....
Enfin pas trop ces dernier temps. Enfin rien de bien méchants.
Enfin c'est relatifs. Tous dépend du poins de vue du bien et du mal...
Mais j'en demeure pas moins un petit farceur indéniablement taquin...

Hum, bref, je peut être sage... Enfin je pense...
Revenir en haut Aller en bas
Debbie MiniLoup Oeufauriz
Grande Pretresse
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 27
Localisation : saint pourcain/vichy
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Ven 15 Mai - 23:07

T'sais la pizzeria où bosse la copine de Tristan, celle où on avait mangé avant d'aller voir Romain au Vichy, avant d'aller se bourrer la tronche chez le dit Romain et qu'un punk me ramène à Plouc City alors que je devais dormir chez mes grands parents et que j'avais pas les clés de chez moi... Mouhaha, belle époque Embarassed

_________________
The gospel inside of you, and the gospel inside of me
Revenir en haut Aller en bas
gérard klein
Metalhead
avatar

Nombre de messages : 1931
Localisation : au fond de ton cul à droite
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Sam 16 Mai - 11:57

Salut war, content de te revoir parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
mei-meilh
Fan !
Fan !
avatar

Nombre de messages : 128
Age : 37
Localisation : vichy
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Dim 17 Mai - 13:37

re-bienvenue war vendredi dernier tu parler de ton gout pour l'ecriture ok la ont le vois bien
Revenir en haut Aller en bas
Evil_Nick
Hobbit des plaines bourbonnaises
avatar

Nombre de messages : 1083
Age : 37
Localisation : Gannat / Varennes-sur-Allier
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Dim 17 Mai - 16:35

Rebienvenue à toi mon homonyme conscrit (comprenne qui pourra lol! )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/seasonsofsilence
DocteurNAndMisterW
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 14/05/2009

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Lun 18 Mai - 2:15

Merci merci !

Donc Oeuf, concernant le San Rémo,
je pense en effet que c'est un bon choix,
surtout que la dernière fois que j'ai eu le plaisir d'aller manger dans cette établissement ,
j'ai pus découvrir la décoration de la seconde salle de service.
Ambiance pirate, coffres, pièces d'or et parcelles de mer son très agréable a regarder,
surtout accompagné de bon petit plats.
D'autant que, comme tu las dit, Hélène y travail, et que ne la voyant pas souvent, ça ferra l'occasion qui fait le larron, pour lui dire bonjour.
Mais donc : oui ! mais quand ?

Claude, à tu pu jeter une oreille aux Reflet(s) d'Acide(s) ?
Ci ce n'est pas le cas je ne peux pas résister à l'envie de te demander de suivre ce lien, qui mine de rien pourrais égailler un rien de longes soirées d'hiver !
http://www.synopsite.com/articles.php?lng=fr&pg=16


Evil_nick,
Merci pour cette expressions que j'ajoute à mon vocabulaire,
j'ai de la chance, car au vue de l'étendue de ce dernier,
je peut dire sans me méprendre et sans m'étendre sur le sujet,
qu'il me reste encore moult place pour répandre quelque grènes de vocabulaire...

Mei-meilh
Il est vrai, que dans la mesure du possible,
je préfère tenter de jouer avec les mots : les croiser,
les tendre, les tordre, les tenailler et les empaler !
Plutôt que ce ne soit mes mots qui me fassent souffrir de mille maux...
Mais, à défaut de justesse dans mes mots,
je prendrais de la mimolette, bien que le comté puisse compter double.
Mais ce fait, est à mettre sur le compte de la comtesse, que je ne contesterais pas, bien qu'elle puisse être à tester selon Trichelieux.
Malgré tout mes efforts, je n'en demeurerais à jamais qu'un funeste mal-traiteur de mots.
D'ailleurs certains, à demis-mots, doivent ce dire, mots-pour-mots, "Ho Mon Dieu, qu'elle homme odieux !"

Bref, je sombre dans l'infamie et j'enchaîne sur la suite de l'histoire !
Muaaa aaa je suis infâme... Et un peu sénile, mais bon, c'est pas très grave.



D'habitude l'immeuble était assez tranquille, mais la c'était un vas est viens permanent.
Un attroupement d'officiers fessaient leur travails.
Les un prenant des notes, d'autres prenant des photos, certains tentaient de relever des empreintes.
Le tout dans un brouhaha énergique.
Deux ambulanciers regardaient la scène en se demandant si finalement ils avaient vraiment besoin d'être la. Vue que le clients avait été « toasté ». Et que du coup leur brancard n'était plus d'une grande utilité.
Un sac plastique suffisait largement.
Ils avaient bien remarqués Al, mais bon ils avaient l'air plus intéressées pas la scène du crime qu'autre chose.

L'odeur de cramé c'était dissipée, remplacée par celle des clopes.
ce qui fessait raller les agents de police scientifique.
« He merde les gas ! Vous pouvez pas aller foutre vos cendres ailleurs ! Merde on bosse la »
Suivit d'un « ra mais, t'énerve pas, de toute façon si vous trouver quelque chose dans ce grille pain c'est vraiment un miracle. »
Suivit d'un «  A mon avis ce 'Mr Jhonson' à du oublier d'éteindre le gaz. Et op ! Ça à fait boom, Comme quoi ils savent encore s'éclater les anciens de nos jour. » remarque suivit d'un éclat de rire généralisé.

Six ou sept agents étaient sur la scène du crime. Le mur extérieur avait disparue, ou plutôt c'était volatilisé, comme une bonne moitié du plafond.
La moitié du planché était éparpillé à l'étage du dessous. Dans la salle de bain de Ms Harris. Les restes d'une télé étaient visibles dans la baignoire. Le sole couvert de gravas, donnait l'impression que l'immeuble était en cour de démolition. Le lavabo avait volé en éclat ainsi que les vitres et le miroir qui en temps normal était présent au dessus du lavabo.
Du verre, du plâtre des briques, des morceaux de tripes ou peut être de cervelle étaient encore présent sur le papier peint restant. Un vieux papier peint à fleur; enfin, d'un motif fleuris, composé de feuilles vertes, papier peint qui, à première vue datait d'avant les années soixante.
Voir plus.
Le rouge s'accommodait assez bien au vert, comme si un peintre avait rajouté des petits fraisiers ici et la pour égailler ce vieux papier peint. En l'occurrence ici le peintre était Mr jhonson, et il fessait office de peinture en même temps.

De la poussière blanche couvrait les meubles et le planché Ms Harris. Sur celui, restant, de Mr Jhonson, se trouvait une magnifique fresque de trace de pas, ainsi qu'une flaque de vomis juste à l'entrée. Quelqu'un avait visiblement marché dedans, et en avais maladroitement mis partout avant de s'en rendre compte.


Bon faut dédramatiser, certes : y a eu mort d'homme, mais bon déjà c'était pas lui.
Et Al, grâce aux bouts de verres dans sa jambes, allait pouvoir se permettre de pas en glander une pendant au moins deux bonnes semaines.
Non, plutôt trois en jouant un peu la comédie au prés du patron, ça pourrait passer.
D'autant que Charli, son médecin traitant, raffolait de l'alcool fait maison que Al produisait en douce avec son cousin.
He he, il se sentie vraiment très malin sur le coup.
Et un peu moins juste après, quand il vue passer le sac noir porté sur un brancard.
Le sac n'avait pas l'air de contenir grand chose: sûrement le reste de tête.

Al était assis dans le couloir en haut des marches. Il attendait qu'on s'occupe de lui, qu'un ambulancier se décide à lui enlever les bouts de verres.
Il avait pris soin de ne pas les toucher, faudrait pas que ça s'infecte.
Et il avait aussi pris soin de glisser l'enveloppe dans sa poche.
Pendant le « toasting » il l'avait tellement serré fort qu'elle en avait était légèrement déchirée, et du coup il avait aperçut ce qui ressemblait fort bien à des billets. L'enveloppe s'est vite retrouver pliée au fond de sa poche. Mr Jhonson, n'en avais plus besoins. C'est l'avantage d'être mort : la vie coûte moins chère.

Un pli bien remplis. Ce Monsieur Jhonson ne payait pas de mine, il vivait d'ailleurs très modestement. Dans un deux pièces sans commodité. Les toilettes et la salle de bain était communes. C'était pas du grand luxe. Parfois on pouvais voir passer un ou deux cafards, se promenant tranquillement dans le couloir. Le planché était un peut pourrit, mais l'avantage c'est que l'a nuit il grinçait tellement qu'il servait de système d'alarme.

Et comme Al n'est pas aussi con qu'il en a l'air. Il compris dessuite que le craquement qu'il venait d'entendre n'était pas bon présage. Et il commença à dévaler les escaliers sous les yeux étonné des agents ci-présent. « Mais qu'est ce qu'il lui prend a ce con ? Il a envie de chier ? »
Un vieux planché tellement pourri qu'il se demandait deux secondes plutôt comment la maison fessait encore pour tenir. La réponse était qu'elle était justement entrain de s'écrouler. Dans le doute mieux vaut passer pour un con, que de finir en crêpe.
Et la du coup c'est la débandade général, sa court dans tout les sens, on ramasse ce qu'on peut et tout le monde suis l'exemple d' Al. Et si ça s'écroule pas, sa ferra une bonne raison de commencer à interroger le témoins. On sait Jamais ce dernier était peut être en train d'essayer de ce faire la mal.
On se bouscule dans les escaliers en s'insultant au passage « Mais bouge ton cul abrutis ! »
mais aussi « dégage! » et tout le monde se retrouve plus ou moins coincés dans les escaliers.
On piétine celui qui à eu le malheur de s'affaler dans les marches. Et forcement personne ne prend le temps de l'aider à ce relever.
Et la pauvre Ms. Harris les vue passer et elle hurla « Mon dieu ! Mon dieu tous s'écroule !! » bien sûr, personne ne pris le temps de lui répondre.
Elle lança péniblement un « A l'aide ! » mais à première vue ces messieurs étaient un peu trop concentrés sur leur objectif pour porter oreille à ça requête.

Le pauvre bougre qui c'était affalé dans les escaliers, vue ça vie s'arrêter quelque secondes avant celle de la pauvre Mr Harris.
L'escalier s'était décroché et les marches une à une avait chutées dans le vide.
Pour se retrouver quelque étages plus bas. Accompagné d'un bonne-homme dont les derniers mots « Et merdeee ! » n'avait rien de très glorieux.
Ms Harris très âgée eu un fin très rapide : le plafond s'écroula et un poutre chuta pille sur son crâne.
Les cheveux d'une blanc immaculé eurent droit à une coloration gratuite, de même que le mûr.
Au rez-de-chaussée « lechien » ci nommé le chien de Al.
C'était déjà barré au premiers craquements. Il était pas con le toutou. Et à l'heure actuel, il avait un cerveau bien plus gros que celui de la pauvre Ms Harris.
Revenir en haut Aller en bas
fabenix
P'tit nouveau
P'tit nouveau
avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Lun 18 Mai - 12:30

Bienvenue à toi mister War cheers

Un retour en force ou le un besoin se fait resentir de revenir au source vu la longueur des messages que tu laisse sa a du te manquer lol!

Reprendre vie auprès des autres et de sortir de sa solitude redonne parfois l'envie de communiquer c'est bien!

Alors continue de t'exprimé tu est sur le bon chemin

A+ Mec
Revenir en haut Aller en bas
Debbie MiniLoup Oeufauriz
Grande Pretresse
avatar

Nombre de messages : 807
Age : 27
Localisation : saint pourcain/vichy
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Mer 20 Mai - 13:19

La pizza, quand j'aurai des sous mon pauvre. Donc pas avant le 15 juin maintenant Neutral

_________________
The gospel inside of you, and the gospel inside of me
Revenir en haut Aller en bas
DocteurNAndMisterW
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 14/05/2009

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Jeu 21 Mai - 0:54

Fabrice,
Par hasard, aurais-tu la prétention d'oser prétendre connaître,
les idées, songes, rêves, tortures, tournures, fêlures présentes dans ce chaos ardent que certains appellent un cerveau.
Celui qui plus est rattaché à mon corps. Donc de ce fait : mon cerveau. Donc, par la même : mes songes, mes pensées et autres petits détails que je pourrais englober sous le mot "moi".
Si tel est le cas je te conseille aimablement de revoir tes prétentions à la baisse.
Car en fessant cela tu risques plus de trouver colère, qu'amabilité à ma porte.
Je n'aime pas que l'on puisse prétendre ou sous-entendre comprendre mieux que moi qui je suis.
Surtout lorsque l'on ne fait pas partis de mes proches.
D'autant qu'échecs à l'appui, je peux te dire qu'au bout de trente ans je ne sais toujours pas qui je suis, qui je ne suis pas, suis-je fou ou pas ?
Aaa... Bonne question, qui ne connaîtra sûrement jamais de réponse.
Alors, je ne crois pas que tu sois en possessions d'éléments suffisant qui eussent pu te permettre d'avoir un début de piste.


Ceci étant dit, je te remercie pour ton accueil.


Oeuf, ne t'inquiète pas pour la pizza, je ne suis pas pressé, ni citron d'ailleurs ! (humour lamentable...)
L'avantage est que je vais de ce fait peut-être pouvoir trancher l'épineuse question de ce que je vais prendre en dessert.

Voilà, voilà...
Revenir en haut Aller en bas
fabenix
P'tit nouveau
P'tit nouveau
avatar

Nombre de messages : 45
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 16/03/2008

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Jeu 21 Mai - 11:44

Non t'inquiète war je te juge pas et j'ai pas l'intention de le faire.
C'était juste pour te dire que tu revienne sur le forum et de communiquer est plutôt bien.

Et entre nous c'est sure nous avons pas beaucoup de point en commun pour une bonne entente mais je ne suis pas pour la guerre non plus lol!


bonne continuation :afro:
Revenir en haut Aller en bas
animal
Cogneur professionnel
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 26
Localisation : au fond a droite 2 eme porte a gauche ! ( vichy ) mdr
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Jeu 21 Mai - 11:51

hey hey
nicowar the return xD

hey war j'adore tes histoire continue
xD

et sympa le compliment pour seasons sa fait chaud au coeur Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed

merkiiiiii duoboire win Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DocteurNAndMisterW
P'tit nouveau
P'tit nouveau


Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 14/05/2009

MessageSujet: Re: Paté au pattates.   Ven 22 Mai - 12:06

Tout à fait Fabrice, les guerres ne me plaises que dans les jeux de guerre, plus précisément les war-games. Sans vouloir faire de jeux de mots calamiteux.
Donc voilà.

Animal : merci !
Et voilà la suite !!

Al grimaçant de douleur été sortie victorieux de ce mini championnat de course improvisé il avait franchi la porte comme l' éclopé qu'il était.
Il avait rejoint « lechien » qui avait déjà déniché une bonne place à l'abri derrière le fourgon de police de l'autre coté de la rue.
Le reste du peloton sortie en urgence, le plus anciens qui avait la cinquantaine passé ne fut pas dépourvue d'une certaine fierté d'avoir raflé la seconde place devant tout ces jeunes qui crachaient leur poumons. Ils n'avaient pas encore fini leur course don l'objectif était l'abrit que procurait l'ambulance. Quand le todit dont Al était le concierge s'écroula d'une traite.
Dans un splendide tonnerre de vitre brisées. Des gravats propulsés dans tous les sens, les voitures secouées, la vitrine de l'épicerie d'en face fut soufflée d'une traite et un nuage de fumée pris place en plein milieu de cette rue qui avait perdu toute ça douce tranquillité.
Al pendant quelle minutes se rappela certaines soirées qu'il avait passé avec ces vieux amis, dans des pièces complètement enfumées, sur on un fond de bob Marley.
« Bon, ben il est temps de ce barrer discrètement » ce dit il. Il se tourna vers « lechien » et lui dit « t'est un bon toutou hein, tu vas indiquer le chemin a papa ! »
Le gentil toutou s'exécuta, et Al fit de son mieux pour le suivre.
Quelque mettre plus loin il trouva « lechien » en train de remuer la queue devants un agents qui devait lui paraître sympathique.
Bon c'était pas vraiment ce que Al attendait. Mais comme il était perdu dans un nuage de poussière il avait peu de chance de se repérer par lui même.
Maintenant que c'était fait, fallait faire semblant de les avoir rejoints de plein grès.
Al avait pas trop envie de passer au poste, surtout avec la belle enveloppe qui traînait dans ça poche.
Il avait quand même le présentement qu'il allait y aller.
Et si il se fessait chopper avec l'enveloppe ça risquait d'être un peu compliqué.
Il profita du fait d'être encore enfumé pour faire un petit tour de passe-passe, il se décala un peu sans faire de bruit. Sans sortir l'enveloppe de sa poche il tira sur un billet pour le faire sortir. L'opération devait se dérouler sans finir d'ouvrir l'enveloppe. Il en sorti trois l'un aprés l'autre, doucement et en les gardant dans le creux de sa main il s'accroupit, en glissa discrètement les trois billets dans le collier de « lechien » qui était docilement venue s'assoire à coté de lui. Des billets de cinq cent, c'était plutôt une bonne nouvelle
Pas la peine de tenter de fuir, avec sa jambes il n'avait pas la possibilité d'aller bien loin.
Une fois la poussière dissipée il s'approcha du groupe.
Un des agents était en train d'appeler les pompiers « -L'immeuble s'est écroulé, on a perdu un gas dedans, on a fait tout notre possible pour le sortir mais on a rien pu faire , c'était trop tard.
-désolé pour votre collègue, on vous envoie une équipe le plus rapidement possible.
-Merci, on vous attend »
Les autres avait le regard dans le vague.
Il ne disaient rien. Il y avait les restes de l'immeuble a quelque pas. Une ruine toute neuve.
Plus qu'une ruine, une tombe.
Al sortie l'enveloppe en masquant avec sa mais le début d'ouverture.
Il la secoua, comme pour enlever la poussière, ce qui attira le regard de ces messieurs.
Il la regarda, et dit en prenant une voix de benêt « je me demande bien se que contiens c't' enveloppe... c'est ce que j'étais monté amener au vieux quand ça à p'té » il haussa les épaules et commença de l'ouvrir sous les yeux des agents «  Hola, donne moi ça ! L'ouvre pas abruti ! »
L'agent le plus proche lui arracha des mains ce qui eu pour effet de finir d'ouvrir l'enveloppe.
Et voilà il avait peut être perdu le pactole mais pas complètement.



L'agent Laripaille était en train d'étudier le courrier qu'il avait pris des mains de monsieur Bendi. Une enveloppe pleine de billets. dix huit plus exactement, il l'avait partagé avec les autres quelques secondes plutôt. Avait laissé deux billets pour ne pas faire trop louche et en avait donnée un au pauvre benêt de Bendi. Ce pauvre type n'avait plus rien, ça allait lui payer les frais d' hôpital. Et sa lui permettrait surtout de ne pas mentionner cette petite redistribution.

Bon maintenant il faut classer l'affaire. Car c'est un poil violent comme histoire.
Un collègue de mort et une mamie en patté à la viande. C'est beaucoup pour une journée de routine.
Sans parler du vieux qui c'est toasté...
Il faut pas déconner quand même, ils avaient eu du bol de pas crever. Alors ça suffisait pour aujourd'hui. D'un commun accord avec les collègues, il allait essayer de classer l'affaire de Mr Jhonson, dans les accidents domestique.
Mais... Y avais quand même un truck qui le chiffonnait, et a première vue c'était la lettre présente avec les Billets.

Très chère Mr. 4936.


Je suis très ennuyé de vous l'apprendre, mais il semblerais que la livraison de vendredi. N'était peut être plus aussi pur que prévue. Pourtant au vue de sons jeunes ages nous n'avions aucune suspicion.

Mais ce samedi matin, le père de l'enfant a été arrêté. Et la cause et assez grave pour douter de la qualité du produit.

Je suis sincèrement confus et incommodé par la gène que cette nouvelle doit vous apporter.
C'est pour cela que je ne puis accepter le paiement de votre commande.
Paiement que je vous renvoie intégralement dans l'enveloppe ci-présente.


De plus je me permet de profiter de ce plis pour vous informer d'une offre promotionnel exceptionnel ! Une cargaison d'une fraîcheur exceptionnel arrive directement de Pologne à des prix défiants toute concurrences. Je serrait ravi de vous réserver une ou deux pièces, et je n'hésiterais pas a vous faire un très très bon pris, pour m'excuser de mon erreur.

Je me tiens à votre disposition.

Amicalement Mr 0143


Pas très net cette histoire.
Il roula la lettre en boule et la jeta. C'était un accident domestique un point c'est tout, il garda les deux billets restant et jeta l'enveloppe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paté au pattates.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paté au pattates.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» V/A - Révolution Pâté (La Mangouste 002)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vichy Métal :: Bienvenue :: Présentations-
Sauter vers: