Vichy Métal

Communauté vichyssoise métalleuse
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Wacken 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gérard klein
Metalhead
avatar

Nombre de messages : 1931
Localisation : au fond de ton cul à droite
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Wacken 2010   Mer 9 Déc - 11:17

Un groupe confirmé par jour, tel est le procédé que l'orga du Wacken a mis en place cette année.

Pour l'instant: 1349
Arch Enemy
Caliban
Cannibal Corpse
Corvus Corax
Die Apocalyptischen Reiter
Edguy
Endstille
Ghost Brigade
Grave Digger
Immortal
Iron Maiden
Orden Ogan
Stratovarius
The Devil's Blood
Torfrock
U.D.O.
W.A.S.P.
Motley Crue
Slayer
Primal Fear
Amorphis
Alice Cooper
Kampfar


A noté que les 10 000 billets X-Mas (la place 3 jours à 99 €) sont partis en 10 heures...


Dernière édition par gérard klein le Lun 21 Déc - 11:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
DestroyeR
Mustard Metal From Dijon
avatar

Nombre de messages : 1034
Age : 49
Localisation : Somewhere in France (+ Vichy-Métal)
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Mer 9 Déc - 14:48

pour info : le Wacken 2009 est déjà passé
ne serait-ce pas plutot (pas le chien de Mickey) l'édition 2010
Revenir en haut Aller en bas
gérard klein
Metalhead
avatar

Nombre de messages : 1931
Localisation : au fond de ton cul à droite
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Mer 9 Déc - 14:55

Putain trop la tête dans le cul, sorry.
Revenir en haut Aller en bas
Jeff Kanji
Metal Hammer
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 32
Localisation : Somewhere far beyond
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Mer 9 Déc - 17:14

On parle aussi de Gamma Ray en coulisses.
Revenir en haut Aller en bas
http://jeffkanji.skyrock.com/
Tallulah
Emmerdeuse Publique N°1
avatar

Nombre de messages : 426
Age : 29
Localisation : Cusset
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Jeu 10 Déc - 20:17

Ouah, Die Apocalyptischen Reiter et Stratovarius!! Et Edguy!!
Qui peut m'emmener??
Revenir en haut Aller en bas
Jeff Kanji
Metal Hammer
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 32
Localisation : Somewhere far beyond
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Jeu 10 Déc - 20:26

Moi je peux. J'irai de toute façon
Revenir en haut Aller en bas
http://jeffkanji.skyrock.com/
gérard klein
Metalhead
avatar

Nombre de messages : 1931
Localisation : au fond de ton cul à droite
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Mer 16 Déc - 19:07

Affiche complétée, Maiden en plus.
Revenir en haut Aller en bas
gérard klein
Metalhead
avatar

Nombre de messages : 1931
Localisation : au fond de ton cul à droite
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Jeu 17 Déc - 18:28

+ Motley Crue
Revenir en haut Aller en bas
gérard klein
Metalhead
avatar

Nombre de messages : 1931
Localisation : au fond de ton cul à droite
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Ven 18 Déc - 18:51

+ Slayer
+ Primal Fear
+ Amorphis

Ca devient de la folie là................
Revenir en haut Aller en bas
gérard klein
Metalhead
avatar

Nombre de messages : 1931
Localisation : au fond de ton cul à droite
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Lun 21 Déc - 11:38

+ Alice Cooper
+ Kampfar

Les 20 ans à côtés, c'était naze de chez naze.
Revenir en haut Aller en bas
Jeff Kanji
Metal Hammer
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 32
Localisation : Somewhere far beyond
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Mar 22 Déc - 2:42

C'est clair ! C'est de la folie !!! Faut dire que l'affiche du Hellfest de l'an dernier faisait pas mal d'ombre au Wacken !
Revenir en haut Aller en bas
http://jeffkanji.skyrock.com/
gérard klein
Metalhead
avatar

Nombre de messages : 1931
Localisation : au fond de ton cul à droite
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Mer 23 Déc - 15:43

+ Equilibrium
Revenir en haut Aller en bas
gérard klein
Metalhead
avatar

Nombre de messages : 1931
Localisation : au fond de ton cul à droite
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Sam 26 Déc - 18:48

+ Candlemass
+ Ihshan
Revenir en haut Aller en bas
Jeff Kanji
Metal Hammer
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 32
Localisation : Somewhere far beyond
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Mar 29 Déc - 17:07

Orphaned Land confirmé pour le Wacken
Revenir en haut Aller en bas
http://jeffkanji.skyrock.com/
gérard klein
Metalhead
avatar

Nombre de messages : 1931
Localisation : au fond de ton cul à droite
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Mar 29 Déc - 17:40

Tristan prend sa place et la mienne cet aprem. Après, je ne sais pas si je pourrais m'y rendre.
Revenir en haut Aller en bas
kevlemecreant
Grolandais de souche
avatar

Nombre de messages : 252
Age : 35
Localisation : bretagne riantec
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Mar 12 Jan - 0:46

petite pensé à ceux qui comme moi ne pourront pas y aller, je vous embrasse tous!!

ca aurait été mon premier gros festival et surtout l anthologie à fond ce sera pour une autre fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.penofchaos.com
gérard klein
Metalhead
avatar

Nombre de messages : 1931
Localisation : au fond de ton cul à droite
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Lun 9 Aoû - 18:30

Jeff, j'ai vu les photos de Caro sur tronchebook, j'attends ton report maintenant. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Jeff Kanji
Metal Hammer
avatar

Nombre de messages : 1967
Age : 32
Localisation : Somewhere far beyond
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Mar 10 Aoû - 16:17

Alors voici venu le moment de débriefer et du report de cette magnifique édition 2010 du Wacken Open Air

Mercredi 04/08
Arrivée 21:15 après nous être fait prendre pour des cons par le GPS qui nous aura bien fait perdre une heure. De même que l'an dernier l'orga nous fait garer dans des emplacements bien précis facilitant la circulation et nous sommes tous alignés comme dans un parking. Après installation du camp en un temps record, et restauration au cul de la 206, le pélerinage commence. Accueil sur le site quelque peu différent, toutes les infrastructures realtives aux prises de bracelets, metal-bags, bullhead city etc sont transférés juste à la sortie du Wacken Center (là où l'on trouve les scènes) dans un nouvel emplacement appelé Wacken Plaza qui communique avec le Wackinger Village, remplaçant le Medieval Market de l'an dernier. Après un tour au Metal Market et des soldes intéressantes (un sweat Saxon - Into The Labyrinth pour 8 €) qui m'ont permis de moins passer pour un false qu'avec mon vieux sweat Limp Bizkit, nous partons nous coucher, désireux d'en découdre le lendemain car le Night To Remember s'annonce colossal...

Jeudi 05/08
Je récupère mon bracelet de la tente du metal market et passe quelques temps dans mon temple. On s'introduit vers les scènes afin d'assister au show de Skyline, coverband qui accueille pour interpréter des classiques ni moins que Doro Pesch et UDO. C'est Doro qui ouvre le bal avec ce qui est depuis l'an dernier l'hymne du Wacken : We Are The Metalheads. Il est marrant de constater pour moi que tous les morceaux exceptés celui d'UDO et ceux de Doro font partie de mon répertoire avec Six Sixty-Six. Ainsi quel bonheur d'écouter Balls To The Wall chanté par UDO ou encore Breaking The Law, Shot Down In Flames...
Metal Hammer fait alors sa remise de prix annuelle pendant que nous ratons le Secret Show qui n'est autre qu'Apocalyptica. Schmier (Destruction) fidèle au poste, bien chaud et buvant le Jack Daniels au goulot comme si c'était de l'eau, annonce les lauréats non sans se planter régulièrement et récompensent en vrac, Apocalyptica, Rammstein, Blind Guardian, Eluveitie, Doro, Steel Panther, Motörhead et la légende du metal sous une ovation extrêmement émouvante pour Ronnie James Dio (R.I.P.)
Nous nous plaçons pour Alice Cooper en faisant connaissance avec Jens jeune allemand maîtrisant le Français comme sa langue maternelle, qui nous sera d'une grande aide quand certains groupes allemands ne pourront s'empêcher de ne pratiquer que l'Allemand pour d'adresser à nous. Gros show ultra-scénarisé qui ne manque pas de nous en mettre plein la vue, avec des zikos au top et un Alice au sommet de sa forme malgré le son approximatif qui gâche le début de set (School's Out et No More Mr Guy : deux énormes classiques). Accompagné de son line-up habituel, à l'exception d'Eric Singer en tournée avec Kiss, remplacé ce soir par Jimmy DeGrasso (Ex-Megadeth). Le set est quelque peu entaché par ses p**** de slammers mais on passe un excellent moment. Alors qu'on pense le set terminé, voilà que le Coop revient sur scène pour nous rejouer les deux premiers titres du set avec un son impeccable. Classe de la part du bonhomme qui semble heureux comme tout.
Changement d'univers pour Mötley Crüe dont le son est bien heavy malgré la seule guitare de Mick Mars. Le set démarre sur les chapeaux de roue avec Kickstart My Heart bien evoyé avec néanmoins un Vince Neil complètement à la ramasse et où sa voix de Donald Duck fait rire ! On entend cependant bizarrement de magnifiques choeurs bien puissants sur les refrains, merci les samples ! Suite au report du hellfest on pouvait craindre le pire, mais à part Nikki Sixx qui semble s'emmerder, les autres semblent vraiment heureux d'être là et se donnent (mais pas trop) à l'image de Mick Mars que je n'aurais pas cru voir autant bouger et se déplacer pendant le set. Ce set est un enchaînement de classiques car à part Saints Of Los Angeles excellent extrait du dernier opus, on pioche dans tous les disques jusqu'à Dr Feelgood. Quel plaisir donc de voir et écouter des classiques comme Girls, Girls, Girls, Live Wire, Wild Side, Dr Feelgood, Same Ol' Situation, Shout At The Devil et j'en passe. Grosse claque !
Iron Maiden se doit donc de montrer les crocs pour ce Night To Remember qui tient toutes ses promesses. Le groupe fait un pari très osé : Inclure un nouvel extrait de son album pas encore dans les bacs (El Dorado) et des titres uniquement extraits des albums de la Vierge de Fer sortis depuis le retour de Bruce Dickinson et Adrian Smith. C'est donc The Wicker Man et Ghost Of The Navigator, deux des meilleurs titres de Brave New World qui ouvrent les hostilités avec un groupe au top de sa forme (à part peut-être Nicko qui met un moment à se mettre dedans) Un set excellent avec des titres que j'adore comme These Colours Don't Run, Dance Of Death etc. Seuls classiques interprétés ce soir : Wrathchild, Fear Of The Dark et Iron Maiden et un hommage de Bruce Dickinson à celui qui lui appris à chanter - Ronnie James Dio - dont l'ombre plane sur tout le fest, en introduisant Blood Brothers.
Nous quittons sonnés le set des Anglais pour rejoindre la WET stage où Gojira s'apprête à dégainer les cartouches et ce soir c'est bien un Godzilla que nous avons sur scène. Les basques sont déchaînés, envoient le steak avec une puissance nucléaire et une vitesse foudroyante. Au menu beaucoup d'extraits de From Mars To Sirius et d'anciens morceaux, Seule Vacuity du dernier opus surnage dans la razzia. La tente fait à ma surprise le plein et Gojira en a sans doute profité pour rendre la pareille à un public de connaisseurs. Il est effarant de se rendre compte à quel point le groupe est gros à l'étranger. Nous avons pris avec ma douce et mon frère Alex une grosse mandale et nous pouvons d'ores et déjà rentrer heureux, mais le lendemain sera plus cool en termes de concerts pour nous...

Vendredi 06/08
Les hostilités commencent tout de même tôt car nous attendons avec une grande impatience, pendant que Dew-Scented avoine, Orphaned Land qui met le paquet d'entrée avec Birth Of The Three. Il est curieux d'ailleurs autour de nous fleurissent moults drapeaux Israéliens comme si tous s'étaient déplacés pour le show. Mélangeant habilement des extraits de tous ses albums en faisant tout de même la part belle aux deux derniers avec notamment de superbes versions de Disciples Of The Sacred Oath II, Barrakah, Kiss Of Babylon, Ocean Land et Sapari reprises par la foule en liesse. excellent set qui donne le ton de la journée.
Ill Niño va nous péter les feuilles quelque chose de correct. Un son démesurément fort (autant que Machine Head l'an dernier).
Voïvod envoie bien en live il faut le reconnaître mais leur thrash alambiqué n'est pas évident à appréhender en festoche surtout quand on a juste survolé leur discographie à part l'excellent reprise d'Astronomy Domine de Pink Floyd devenue un classique. J'aurais vu au moins une fois. S'ensuit l'après-midi un enchaînement de groupes germano-Allemands comme Die Apokalyptischen Reiter, excellent mais particulier, The Boss Hoss et FreiWild excellente découverte sorte de battle metal à la Sabaton avec un chant bien rauque proche de Grave Digger.
Après avoir fait connaissance avec un couple de Limougeauds extrêmement aimables et avec qui nous allons passer le reste du festi, nous nous plaçons pour Kamelot. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que leur set va me laisser perplexe... Tout comme au précédent Wacken où je les avais vus, le son est approximatif et couvert par la grosse caisse. Le son de guitare est proche de la bouillasse et Roy Khan un peu juste vocalement. Néanmoins cette année on l'entend très bien. Point de featuring cette année (alors qu'en 2008 on avait eu Alexander Krull et Simone Simons) et une set-list qui fait une énorme part à Ghost Opera, je confirme qu'à part Rule The World, j'y arrive pas. Un extrait du prochain opus qui semble lui très prometteur, gardant le côté sombre acquis avec Ghost Opera mais avec des éléments plus proches d'Epica et The Black Halo. Aucun extrait de The Fourth Legacy. Les seuls classiques qui nous sont offerts sont March Of Mephisto, Center of The Universe et Forever, pendant lequel Roy Khan tente de nous faire participer alors qu'une montgolfière passe au ras de la régie son, captant l'attention du public. Set assez moyen je dois dire.
Ce qui n'est pas le cas de celui de Tarja. la chanteuse, qui tente une carrière solo assez aventureuse, a pour elle une voix extraordinaire qui gagne en pureté avec le temps, un line-up de mercenaires aguerris avec notamment Oliver Holzwarth (Blind Guardian) et Mike Terrana (Axel Rudi Pell, Savage Circus et ex-un peu tout le monde), un claviériste, un violoncelliste qui tricote sévère, un guitariste doué dans la plus pure tradition finlandaise qui dévale son manche comme il respire et un répertoire varié ET risqué. En effet difficile de faire ressortir l'ambiance cinématographique de My Winter Storm en live (déjà que c'est pas évident sur l'album). Ciaran's Well, I Walk Alone passent néanmoins très bien avec une Tarja Turunen souveraine qui semble vraiment s'éclater sur scène et qui s'est un peu re-féminisée, à des années-lumières de son état dans Nightwish il y a quelques années. La belle ne pioche d'ailleurs pas tellement dans le répertoire de son ancien groupe puisque seules Sleeping Sun (encore mieux interprétée que dans Nightwish) Wishmaster et la reprise de Gary Moore Over The Hills And Far Away sont interprétées. Grosse surprise que cette reprise de Still Of The Night de Whitesnake un morceau que je vénère et de cet extrait du prochain album qui confirme les penchants FM de la chanteuse (elle s'était déjà attaquée à Poison d'Alice Cooper). Très bon set avec un son nickel bien qu'un peu mou-mou. Il faut dire quelle joue pendant Arch Enemy et à voir les écrans, c'est la guerre.
Voilà un des grands moments du Wacken maintenant avec Grave Digger ! Ce soir ils doivent fêter les 15 ans de la sortie de leur classique Tunes Of War et d'ailleurs ce soir point de sample, c'est une armée de cornemuses qui investit la scène pour nous jouer le thème précédant Scotland United. Thilo Hermann le guitariste, entre sa guitare et son look improbable est une attraction (disons que niveau look il a 25 ans de retard). Mais on sent déjà quelque chose de spécial, une bande d'énergumènes qui s'agitent entre le clavier et la batterie, tous un micro à la main. Van Canto chante ce soir tous les morceaux du set et tous les choeurs appuyant Chris Boltendahl ce qui donne une dimension épique à ces hymnes fédérateurs. La musique de Grave Digger on la connait : efficace et sans fioritures mais on sait aussi le groupe capable de plus de légèreté et Doro rejoint notre fossoyeur pour un superbe duo intimiste sur The Ballad Of Mary (Queen Of Scotland) avant que les hostilités ne reprennent sur Battle Of Flodden et son refrain de bulldozer. Alors que la foule entonne au son de la guitare Rebellion (The Clans Are Marching), Hansi Kürsch rejoint la scène pour interpréter ce grand classique accompagnés des membres de Van Canto qui rejoignent le devant de la scène à ce moment-là. Le set se termine par Excalibur et Heavy Metal Breakdown (logique quoi) et nous partons manger heureux d'avoir assisté au set d'un des tous meilleurs groupes de heavy allemands.
La tension monte avant le set de Slayer et les organisateurs rappellent à plusieurs reprises de ne pas faire de circle-pit ni de wall of death. Ils doivent redouter les morts ! Car Slayer c'est la guerre dès le début du set comme le hurle Tom Araya sur War Ensemble. Le set nous semblera infiniment long et linéaire à part Dead Skin Mask et le triptyque final anthologique Raining Blood-South Of Heaven-Angel Of Death. Peu de communication avec le public pour un groupe dont j'attendais beaucoup.
Le courage nous manque pour aller voir Anvil et nous allons assister aux dernières minutes du set d'Ihsahn qui joue en ce moment sous la WET stage. De même j'aurais raté Equilibrium qui jouait en même temps que Grave Digger. C'est la loi des festivals...

Samedi 07/08
Cette journée est la plus chargée en ce qui nous concerne. Après avoir fait une croix sur Orden Ogan qui jouera ce soir en même temps qu'Immortal, nous profitons (subissons) Caliban dont le chant gâche un deathcore assez accrocheur. Alors que démarre Unleashed, révélation en ce qui me concerne, nous retrouvons, notre cher Wackenroll et ses sbires pour le set de Crucified Barbara sous la WET Stage. Un set bien rock'n'roll même si pas transcendant. Les Suédoises envoient le bois et se donnent à fond (dire que la veille elles jouaient au Freewheels !).
OverKill me fatigue assez rapidement (quel horreur ce chanteur) et nous en profitons pour nous placer pour Delain.
Whoah ! Rien que le mini-short et le physique avantageux de la chanteuse Charlotte Wessels valaient le déplacement. mais la musique n'est pas en reste, le groupe sonne plus pêchu sur scène, ce qui donne plus de relief à leur pop-metal-sympho qui peut s'avérer assez mou sur album. Quoi de mieux pour accompagner la belle que les growls de George Oosthoek (il est partout !) qui apporte un gros plus. Et ce Control The Storm au refrain initialement chanté par Marco Hietala prend une autre dimension sans perdre en efficacité chanté par Charlotte donnant une identité et un vrai feeling de groupe à Delain qui pouvait passer pour un all-star band bourré d'invités.
C'est maintenant l'heure d'aller voir une autre légende du metal : W.A.S.P. pour LA déception de ce festival, faute à un son dégueulasse tout au long du set, inexplicable pour un groupe de cette envergure ! Restent des classiques come L.O.V.E Machine, Chainsaw Charlie, The Idol et un splendide solo de 3 minutes, rayon de soleil au milieu de ce set apocalyptique. Dégoûtés nous partons au début d'I Wanna Be Somebody pour nous placer idéalement pour Stratovarius.
La foule est déjà compacte et le groupe est semble-t'il très attendu bien que sa gloire soit passée. Hunting High And Low retentit dans la sono et c'est parti pour une gifle d'une heure. Le groupe en grande forme, très communicatif, un Timo en pleine possession de ses moyens, un Jörg Michael carré et un Jens Johansson sobre vont nous faire passer un excellent moment. Alternant classiques comme Speed Of Light, Against The Wind, The Kiss Of Judas, Paradise, Black Diamond ou Eagleheart et morceaux plus récents extraits du dernier très bon opus des Finlandais, le single Higher We Go qui vous ramène 10 ans plus tôt, Deep Unknown et la magnifique Winter Skies signée Johansson, le groupe habité d'un fun et d'une complicité digne d'Edguy nous régale et nous donnent une petite leçon. Le trône pris par Sonata Arctica et laissé vacant par ce dernier risque bien d'être repris d'ici peu par Stratovarius tant le feu sacré semble les habiter de nouveau.
Vient la grand-messe Allemande puisque Edguy s'apprête à démarrer son set. Toujours aussi sympathique et s'en sortant bien vocalement (il annoncera qu'ils ont failli annuler) et après Sacrifice et Tears Of A Mandrake, un guest se pointe et va rester avec le groupe durant les deux prochains morceaux : Markus Grosskopf, bassiste d'Helloween qui démarre Lavatory Love Machine où Tobi va faire la nique à l'orga en lançant quelques circle-pits rigolos vu le groupe et le style proposé. Tobias invite un autre guest sur scène il s'agit d'un petit handicapé avec lequel il se prendra en photo et qui restera sur scène le temps de Save Me. La grande classe ce Tobias. Le groupe dégage une sympathie sans pareille, Edguy en forme quoi !
Pas vraiment le cas d'Immortal qui malgré tout fait sourir avec son accoutrement mais un show basé sur les lumières assez énorme. Le groupe démarre par le morceau titre de son dernier opus : All Shall Fall dans la plus pure tradition Immortal true black avec des relents heavy et la voix du cancrelat de l'enfer : Abbath. Le set est intéressant pour le fan, car Immortal sortant le live du Wacken 2007 ces jours, il propose une set-list écartant de nombreux classiques comme Blashyrkh (Mighty Ravendark) qui ne sera pas jouée ce soir. Seul Withstand The Fall Of Time et One By One en réchapperont.
Soulfly fut une excellente découverte live pour moi même si j'étais assis, nos jambes ne nous supportant plus. Avec un petit Rattamattah, un mignon Refuse/Resist et un monumental Roots Bloody Roots pour agrémenter la sauce.
C'est déjà la fin et le dernier dilemme, choisir entre Fear Factory et Tiamat.
Autant Fear Factory est une machine de guerre au niveau rythmique, Dino Cazares et Gene Hoglan ça tourne grave , le chant est vraiment trop juste surtout le chant clair ignoble et faux par moments. Burton C. Bell n'a vraiment plus la voix de ses 20 ans.
Tiamat agrémentera donc notre fin de wacken. Et l'ambiance dégagée par ce groupe est assez hallucinante et ce Johan Edlund quelle voix ! Un chant grave, enveloppant vraiment envoûtant bien que largement hérité de Depeche Mode. Nous calons hélas avant la fin (il est déjà plus d'une heure du mat') et nous rentrons pour notre dernière nuit avant le départ du Sanctuaire. Sûrement une des toutes meilleures éditions avec celle de 2007.

See you next year Wackener !
Revenir en haut Aller en bas
http://jeffkanji.skyrock.com/
gérard klein
Metalhead
avatar

Nombre de messages : 1931
Localisation : au fond de ton cul à droite
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: Wacken 2010   Mar 10 Aoû - 17:26

Et bien effectivement, ça avait l'air énorme. C'est con pour WASP car ça doit valoir le détour.
Bonne chose pour Strato de les revoir en forme.

Slayer, comme d'hab', ça envoie la sauce, ils sont pas là pour causer mais pour péter les cervicales. Après,il y a plus riche musicalement, mais moi, ça me fait toujours bander leurs vieux riffs de thrashers.

En tout cas, fait chier que je n'aie pas pu venir avec vous. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wacken 2010   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wacken 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wacken 2010 du 5 au 7 aout
» IRON MAIDEN AU WACKEN (date unique 2010)
» Théâtre du Capitole de Toulouse - saison 2010/2011
» Opéra de Lyon - saison 2009-2010
» Royal Opera-House 2010-2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vichy Métal :: Metal is the Law :: Festivals, concerts-
Sauter vers: